À qui offrir des produits dérivés ?

À qui offrir des produits dérivés ?

C’est un drôle de nom pour un cadeau, ne trouvez-vous pas ? Les produits dérivés sont apparus aux États-Unis dès les années 50 avec le marketing réalisé autour du cinéma, des dessins animés. Il s’agit de transformer une œuvre, un lieu, un concept en véritable marque et de le décliner en objets ludiques destinés à la vente. Certains d’entre eux deviennent des produits de collection.

À des enfants

Les enfants sont très exigeants parfois et sont très sujets aux effets de mode. Il est presque impossible d’envisager un produit de substitution lorsqu’ils souhaitent une marque en particulier. S’ils veulent Mickey, ne vous avisez pas de leur offrir une autre souris. Aujourd’hui, les produits dérivés les plus en vogue sont ceux des firmes Disney, Marvel ou encore les grands classiques Hello Kitty dont les petites filles ne se séparent jamais.

À des adultes

Connaissez-vous la génération des adulescents ? Il s’agit de ces adultes qui sont restés de grands enfants. Très nostalgiques de cette période, ils auront tendance à aimer tout ce qui leur rappelle leurs souvenirs de bambins. C’est à cette génération que l’on va offrir des cadeaux Star Wars par exemple, aussi bien pour les femmes que pour les hommes. De même, toute sorte d’objets qui rappellent généralement les grands symboles des années 80 seront très recherchés par les trentenaires comme le Rubik’s cube ou bien le Kiki qui suce son pouce.

À des collectionneurs

Certains objets dérivés ont créé une telle ferveur au moment de leur sortie qu’ils sont aujourd’hui devenus cultes. Si certains d’entre eux sont réédités par les vendeurs, les originaux sont, quant à eux, devenus de véritables objets de collection, car ils ont été fabriqués en quantités limitées. C’est le cas, des produits recherchés par les anciens amateurs de la BD. Désormais, les figurines à l’effigie de Tintin ou d’Astérix datant de la sortie des premiers opus prennent beaucoup de valeur sur le marché. 

À qui offrir des produits dérivés ?
4 (80%) 1 vote


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *